Les réformes initiées par SM le Roi Mohammed VI ont permis au Royaume de se distinguer dans la région (Président du parlement Roumain)

MAPF 28/11/2015 08:51 – 0029 Maroc-Roumanie-Parlement Bucarest, 28 Nov-(MAP)- Le président de la Chambre des Députés du Parlement roumain, M. Valeriu Stefan Zgonfa, a fait part de son admiration pour les réformes More »

Intenses contacts à Bucarest du Vice-président de la chambre des représentants Chafik Rachadi avec des responsables roumains

MAPF 28/11/2015 08:54 – 0030 Maroc-Roumanie=Photo= Bucarest, 28 Nov 2015-(MAP)-Le Vice-président de la chambre des Représentants, Chafik Rachadi a eu, vendredi à Bucarest, d’intenses contacts avec des responsables roumains en marge de More »

Nécessité de renforcer la coopération entre les assemblées parlementaires de la Mer noire et de la Méditerranée (Vice-Président de la chambre des Représentants).

Bucarest, 26 Nov 2015-(MAP)- Les pays membres de l’Assemblée Parlementaire de la Coopération Economique de la Mer Noire (AP CEMN) et ceux de l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (APM), partagent More »

Accord inter-libyen à Skhirat: moment « historique » et rôle « déterminant » de SM le Roi (Grand reporter TV roumaine)

Bucarest, 18 Déc 2015-(MAP)-L’accord inter-libyen signé jeudi à Skhirat, sous l’égide des Nations-Unies constitue « un moment historique » et ouvre l’espoir d’un retour à la normale au Maghreb, a déclaré M.Titi Dinca, grand More »

La Participation marocaine à Bucarest au Bazar diplomatique de bienfaisance

Bucarest, 07 Déc. 2015-(MAP)-L’ambassade du Maroc en Roumanie a participé, dimanche, au traditionnel Bazar diplomatique de bienfaisance organisé chaque année par le corps diplomatique accrédité en Roumanie dont les recettes sont versées More »

 

Les réformes initiées par SM le Roi Mohammed VI ont permis au Royaume de se distinguer dans la région (Président du parlement Roumain)

rachid 2

MAPF 28/11/2015 08:51 – 0029
Maroc-Roumanie-Parlement

Bucarest, 28 Nov-(MAP)- Le président de la Chambre des Députés du Parlement roumain, M. Valeriu Stefan Zgonfa, a fait part de son admiration pour les réformes engagées par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui ont permis au Maroc de se distinguer dans un environnement régional complexe et en profonde mutation.

Recevant vendredi à Bucarest, le Vice-Président de la Chambre des Représentants, M. Chafik Rachadi qui a participé aux travaux de la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire de Coopération Economique de la Mer Noire, M. Zgonea a mis en exergue l’expérience marocaine et ses multiples objectifs et ambitions qui sont particulièrement suivis par les pays de la région et d’Europe en qualifiant le Maroc de pays initiateur en la matière aussi bien en Méditerranée qu’en Afrique.

Le président de la Chambre des Députés du Parlement roumain, s’est félicité également de la similitude des approches du Maroc et de la Roumanie dans leur interaction positive en matière de politique étrangère, notamment en direction de l’UE, des Etats-Unis et de l’Afrique.

Il a fait part, à ce propos, de la disposition du Parlement roumain à renforcer davantage la coordination et la coopération avec le Parlement marocain tant au niveau européen qu’au plan international dans le cadre d’un partenariat fructueux entre la Roumanie et le Royaume du Maroc.

Lors de cette entrevue à laquelle ont assisté l’ambassadeur du Maroc en Roumaine, Mme Faouz El Achchabi et le premier conseiller de l’ambassade, Nacim Tourougui, le Vice-Président de la Chambre des Représentants a remis à M. Zgonea une invitation du Président de la Chambre des Représentants, M. Rachid Talbi Alami pour effectuer une visite au Maroc dans le but de renforcer le dialogue législatif bilatéral.

M. Rachadi a souligné que « la densité et l’exemplarité des relations unissant le Maroc à la Roumanie sont garantes de notre ambition commune de poursuivre notre coopération dans le domaine parlementaire ».

Dans ce cadre, il a signalé que la prochaine visite de M. Zgonea au Maroc aura pour ambition également de donner aux relations bilatérales un élan et l’envergure qu’elles méritent et constituera une occasion propice pour un échange de vues sur des sujets d’intérêt commun dans le cadre du renforcement des liens de partenariat entre les représentations parlementaires des deux pays.

Le Maroc a participé aux travaux de la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire de Coopération Economique de la Mer Noire, en tant que président de l’assemblée parlementaire de la Méditerranée.

Créée le 26 février 1993, l’Assemblée parlementaire de la Coopération économique de la mer Noire compte douze pays à savoir l’Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bulgarie, Géorgie, Grèce, Moldavie, Roumanie, Russie, Serbie, Turquie et l’Ukraine.-(MAP)-.

AK——BI
MAP 281001 GMT nov 2015

Intenses contacts à Bucarest du Vice-président de la chambre des représentants Chafik Rachadi avec des responsables roumains

rachadi_3

MAPF 28/11/2015 08:54 – 0030
Maroc-Roumanie=Photo=

Bucarest, 28 Nov 2015-(MAP)-Le Vice-président de la chambre des Représentants, Chafik Rachadi a eu, vendredi à Bucarest, d’intenses contacts avec des responsables roumains en marge de sa participation à la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire de Coopération Economique de la Mer Noire qui s’est tenue du 25 au 27 novembre dans la capitale roumaine.
Outre une rencontre avec le président de la Chambre des Députés du Parlement roumain, M. Valeriu Stefan Zgonfa à qui il a remis une invitation du président de la Chambre des représentants, Rachi Talbi Alami pour effectuer une visite au Maroc, M.Chafik Rachadi s’est entretenu avec la Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Mme Carmen-Liliana Burlacu, qui s’est félicitée des résultats de sa dernière visite de travail au Maroc au cours de laquelle elle a pu constater le niveau de développement exceptionnel atteint par le Royaume.

La Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères s’est dite impressionnée par l’action menée par SM le Roi Mohammed VI, en faveur du développement global du Royaume et par la qualité des stratégies de développement socio-économique du Maroc citant, à ce propos, le Maroc Vert, le plan d’industrialisation, les transports, les routes etc.

Elle a également salué la forte amitié qui existe entre les deux pays, en mettant en exergue l’importance de cette coopération historique entre Rabat et Bucarest.

M. Rachadi s’est, pour sa part, félicité de l’excellence des relations historiques qui unissent le Maroc et la Roumanie, soulignant que la coopération maroco-roumaine, empreinte de respect et de compréhension mutuels, est appelée à se renforcer davantage dans l’intérêt des deux parties.

Il s’est également félicité de la qualité et de la régularité de la concertation et de la coordination politiques entre les parlementaires des deux pays tant au niveau bilatéral que sur le plan multilatéral, à l’instar de l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée.

Le Vice-Président de la chambre des Représentants, qui était accompagné de l’ambassadeur du Maroc en Roumaine, Mme Faouz El Achchabi et du premier conseiller de l’ambassade, Nacim Tourougui, a noté, à ce sujet, que les multiples acquis enregistrés par la coopération bilatérale, associés aux atouts intrinsèques de chaque pays et à la forte volonté politique qui anime notre action commune, sont de solides gages pour le renforcement continu du partenariat multiforme maroco-roumain, notamment dans des domaines à forte valeur ajoutée pour le développement bilatéral.

Il a, par ailleurs, mis en exergue la grande convergence de vues qui existe entre les deux pays au niveau du dialogue politique sur les questions régionale et internationale, en se félicitant de la position favorable de la Roumanie à l’égard de l’intégrité territoriale du Royaume.

En présentant les récents développements liés au Sahara marocain et la dynamique induite par le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, le Vice-Président de la Chambre des Représentants a rappelé les efforts déployés par le Maroc en faveur d’une solution politique négociée et réaliste à ce différend régional, basée sur les paramètres arrêtés par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et sur l’Initiative d’autonomie pour les provinces du Sud.

M. Rachadi s’est entretenu par la suite avec M. Titus Corlatean, sénateur, président de la Commission d’adhésion de la Roumanie à l’espace Schengen et ancien ministre des affaires étrangères de Roumanie, qui a exprimé sa volonté de renforcer la concertation et de la coordination politiques entre les parlementaires des deux pays, notamment dans le cadre de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe et du Parlement européen.

Le Vice-président de la chambre des représentants a tenu ensuite une réunion avec M. Sebastian Grapa, sénateur et Président du Groupe d’amitié parlementaire Roumanie-Maroc, qui a convenu de l’importance d’insuffler une nouvelle dynamique à cette instance de dialogue et de coopération en procédant à une réévaluation institutionnelle et organisationnelle.-(MAP)-.
AK——BI
MAP 281003 GMT nov 2015

Nécessité de renforcer la coopération entre les assemblées parlementaires de la Mer noire et de la Méditerranée (Vice-Président de la chambre des Représentants).

rachidi 3

Bucarest, 26 Nov 2015-(MAP)- Les pays membres de l’Assemblée Parlementaire de la Coopération Economique de la Mer Noire (AP CEMN) et ceux de l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (APM), partagent les mêmes préoccupations et font face aux mêmes défis d’où la nécessité de renforcer la coopération entre les deux parties, a déclaré M. Chafik Rachadi, Vice-Président de la chambre des Représentants.

Intervenant, jeudi à Bucarest, lors de l’ouverture de la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire de Coopération Economique de la Mer Noire, M. Rachadi, qui représente le président de la chambre des Représentants, M. Rachid Talbi Alami, qui préside l’APM, a souligné que les pays membres de l’assemblée Parlementaire de la coopération économique de la Mer Noire et ceux de l’assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée partagent les mêmes préoccupations et ils sont, de surcroît, confrontés aux mêmes défis et problématiques, notamment dans les domaines sécuritaire, l’immigration illégale et la traite des êtres humains. D’où, pour lui, l’urgence d’intensifier les efforts de coopération stratégique entre les pays et les institutions parlementaires pour faire face ensemble et d’un même élan à toutes les menaces.

Le Vice-président de la chambre des Représentants, qui était accompagné par l’ambassadeur du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El Achchabi, a également noté que les parlements membres de cette assemblée se doivent d’inscrire leurs efforts dans le cadre de toutes les initiatives et opérations visant à lutter contre le terrorisme, évoquant, à ce propos, la gravité et l’ampleur des deniers attentats terroristes, notamment ceux ayant secoué récemment la France, un pays ami, membre très actif au sein de l’APM et membre observateur dans l’AP-CEMN.

Tout en condamnant ces actes abjects, « nous réaffirmons notre solidarité avec la France et les autres pays ayant été touchés par des attentats terroristes que condamnent les religions et les valeurs humaines », a-t-il dit. M. Rachadi a également plaidé pour un élargissement du champ de dialogue entre les deux assemblées pour englober d’autres espaces, principalement la zone euro-méditerranéenne, le monde arabe et l’Afrique.

Outre l’implication des parlementaires dans les questions sécuritaires et de la lutte contre le terrorisme, M. Rachadi a aussi souligné que les élus de la Nation ont également le devoir de promouvoir les projets de développement humain selon une vision prospective et participative.

L’Assemblée parlementaire de la Coopération économique de la mer Noire a été créée le 26 février 1993 par les Présidents des Parlements des Etats membres de la Coopération économique de la mer Noire, organisation qui rassemble aujourd’hui douze pays (Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bulgarie, Géorgie, Grèce, Moldavie, Roumanie, Russie, Serbie, Turquie et Ukraine).

L’AP-CEMN compte plus de 70 parlementaires et tient deux sessions plénières annuelles. Les Présidents des assemblées parlementaires des Etats membres exercent à tour de rôle la présidence de l’Assemblée pour un mandat de six mois.

Elle vise à assurer la compréhension et l’adoption par les peuples des idéaux et des objectifs de la Coopération économique de la mer Noire, de fournir un cadre juridique à la coopération entre pays membres dans les domaines économique, commercial, social, culturel et politique et de promulguer les lois nécessaires pour la mise en œuvre des décisions prises par les chefs d’Etat et de Gouvernement ou par les ministres des affaires étrangères, ainsi que d’apporter son concours aux Parlements nationaux afin de consolider la démocratie parlementaire.-(MAP)-.

SR-AK—–BI
MAP 261830 GMT nov 2015

Accord inter-libyen à Skhirat: moment « historique » et rôle « déterminant » de SM le Roi (Grand reporter TV roumaine)

Accord inter-libyen à Skhirat

Bucarest, 18 Déc 2015-(MAP)-L’accord inter-libyen signé jeudi à Skhirat, sous l’égide des Nations-Unies constitue « un moment historique » et ouvre l’espoir d’un retour à la normale au Maghreb, a déclaré M.Titi Dinca, grand reporter de la chaine de télévision roumaine TVR.
Dans une déclaration vendredi à la MAP, M. Dinca a mis en relief le rôle « déterminant » de SM le Roi Mohammed VI dans le processus de règlement de la crise libyenne ayant abouti à la conclusion de cet accord « historique », précisant que l’accord de Skhirat « confère une visibilité pour l’avenir de la région ».

Selon le journaliste vedette de la TVR, « l’Europe de demain ne peut être viable sans un Maghreb et une région de l’Afrique du Nord stables », observant que « la présence à Skhirat de nombreux représentants étrangers illustre l’aptitude du Maghreb à être un facteur de stabilité de la Méditerranée voire même au-delà ».

« L’accord signé au Maroc est d’autant plus remarquable lorsqu’on sait que le processus de négociations était ardu », a-t-il noté, précisant que la conclusion de l’accord confirme « le rôle agissant du Royaume comme un bâtisseur de ponts incontournable et un acteur incontestable de la paix et de la stabilité en Méditerranée ».

La signature de cet accord constitue une étape essentielle pour la stabilisation de la Libye et son unité nationale, a-t-il encore dit.

Et de saluer les signataires de l’accord de Skhirat qui ont fait preuve d’un grand sens de maturité et de responsabilité pour assurer un avenir stable pour les citoyens libyens.

M. Titi Dinca a, à ce propos, appelé la communauté internationale à apporter un soutien politique pragmatique à la Libye pour garantir son intégrité territoriale, sa souveraineté et la dignité à ses citoyens.

L’accord politique libyen a été signé par les représentants de l’ensemble des parties ayant pris part au dialogue mené depuis des mois sous les auspices de la mission des Nations unies d’appui en Libye (Manul). Il s’agit notamment du parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, du Congrès national général (CNG), dit parlement de Tripoli, de partis politiques, des indépendants et des représentants de la société civile.-(MAP)-.

AK—–BI MAP 181827 GMT déc 2015