l’occasion de la célébration du 80ème anniversaire du Musée du Village roumain « Dimitrie Gusti »

  Communiqué de presse   L’Ambassade du Royaume du Maroc en Roumanie a participé, les 17 et 18 mai 2016, à une cérémonie officielle organisée à , tenu sous le haut patronage More »

Les enjeux et les défis de la COP22 présentés à Bucarest

  Communiqué de presse   L’Ambassade du Royaume du Maroc en Roumanie a organisé en partenariat avec le Bureau de Europe Centrale et Orientale de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), une More »

Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/2

MAPF 17/06/2016 18:54 – 0156 Roumanie-Maroc-Migration-Conférence=PHOTO= Cette conférence a été conclue par des recommandations, notamment l’organisation d’une nouvelle conférence avec le CES européen et l’OIM, sur la base de consultations à mener More »

Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/1

MAPF 17/06/2016 18:54 – 0155 Roumanie-Maroc-Migration-Conférence=PHOTO= Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/1. Bucarest, 17 Juin 2016-(MAP)-Une conférence internationale sur thème « la migration en Europe: More »

Participation du Maroc au Salon international du livre à Bucarest

Participation du Maroc au Salon international du livre à Bucarest Bucarest, 02 Juin 2016-(MAP) – La 11ème Edition du Salon international du livre « Bookfest 2016 » de Bucarest s’est ouverte, mercredi, avec la More »

 

l’occasion de la célébration du 80ème anniversaire du Musée du Village roumain « Dimitrie Gusti »

IMG-20160518-WA0012

 

Communiqué de presse

 

L’Ambassade du Royaume du Maroc en Roumanie a participé, les 17 et 18 mai 2016, à une cérémonie officielle organisée à IMG-20160518-WA0010 , tenu sous le haut patronage du Président roumain.

Cette célébration a été marquée par l’organisation d’une exposition sous le thème : « la culture roumaine rencontre les cultures du monde ».

Inaugurée par le Premier Ministre roumain, M. Dacian Ciolos, cet évènement a vu la participation de responsables roumains, de plusieurs ambassadeurs et diplomates accrédités en Roumanie, ainsi que des représentants d’ONG roumaines.

Lors de cette cérémonie, le Premier Ministre roumain a souligné dans son discours que le Musée reflète la culture traditionnelle roumaine et a indiqué que cette institution n’a pas uniquement une valeur culturelle et spirituelle, mais également scientifique qui devrait être davantage exploitée.

Dans ce cadre, il a remercié tous ceux, qui au fil des ans, ont contribué et conservé le Musée et qui ont su apprécier et mettre en valeur cette institution.

A cette occasion, l’Ambassadeur du Royaume du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El ACHCHABI, a prononcé un discours, dans lequel elle a félicité le Musée pour l’excellente coopération l’unissant à l’Ambassade du Royaume du Maroc en Roumanie.1

Mme El Achchabi, en sa qualité de Doyenne du Groupe des missions diplomatiques et consulaires africaines accréditées en Roumanie, a remercié la direction du Musée pour sa collaboration lors de l’organisation d’une exposition au sein de cette intuition, du 12 février 2016 au 29 février 2016, « de costumes traditionnels, de la tapisserie et la gastronomie africains » qui a connu un franc succès auprès du grand public roumain.

Lors de cette cérémonie officielle, un prix a été décerné à l’Ambassadeur du Royaume du Maroc en Roumanie, en guise de reconnaissance de l’excellence des relations de cette institution avec le Royaume du Maroc.

Il est à noter que la célébration du 80ème anniversaire du Musée du Village roumain a été rehaussée par l’animation d’un stand de l’Ambassade du Royaume du Maroc en Roumanie dédié à la promotion de la diversité et de la richesse du patrimoine culturel marocain et ce, à travers la présentation d’objets d’artisanat et de la gastronomie.

Le Musée du village s’étale sur 9 hectares et comprend près de 250 maisons, églises, ateliers d’artisanat et d’autres constructions provenant de toutes les régions historiques du pays. C’est l’un des musées les plus anciens du genre en Europe.

 

Les enjeux et les défis de la COP22 présentés à Bucarest

1

 

Communiqué de presse

 

L’Ambassade du Royaume du Maroc en Roumanie a organisé en partenariat avec le Bureau de Europe Centrale et Orientale de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), une conférence sous le thème : « « Les enjeux climatiques pour le Maroc : de l’accord de Paris à la COP22», le 08 mai 2016, à l’Institut diplomatique roumain.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la présidence du Royaume du Maroc de la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat COP22, prévue du 07 au 18 novembre 2016, à la ville de Marrakech.

 

Animée par M. Khalid Riffi Temsamani, Directeur de l’Observatoire Régional de l’Environnement et du Développement Durable (OREDD), Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, cette conférence a été marquée par la présence et l’intervention de l’Ambassadeur du Royaume du Maroc à Bucarest, Mme Faouz El Achchabi, le Directeur de l’Institut diplomatique roumain, M. Dan Petre, ainsi que le Directeur du Bureau de l’Europe Centrale et Orientale de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), M. Fabien Flori.

Ont pris part également à cet évènement des représentants du Ministère roumain des Affaires Etrangères, des responsables roumains, plusieurs ambassadeurs et diplomates accrédités en Roumanie, des représentants d’ONG roumaines, ainsi que des étudiants marocains et roumains. Des membres de la communauté marocaine en Roumanie ont également pris part à cette manifestation.2

A cette occasion, Mme Faouz El ACHCHABI, a prononcé un discours, dans lequel elle s’est félicitée de l’organisation du Maroc de la COP22 et a rendu un hommage à la présidence française de la COP21.

Elle a également souligné les objectifs du Maroc par rapport à la COP22 de Marrakech, notamment la concrétisation de l’accord de Paris et l’identification des étapes concrètes pour répondre à tous les engagements pris envers les pays vulnérables au changement climatique et ce, conformément aux orientations royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, qui a appelé à œuvrer collectivement au cours de la COP22,  à la bonne application de toutes les dispositions de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

1

Par ailleurs, l’Ambassadeur du Royaume du Maroc en Roumanie a mis en exergue les différentes réformes menées par le Royaume dans ce domaine, notamment la politique nationale intégrée pour la préservation de l’environnement, la Charte Nationale de l’Environnement et du développement durable et la Stratégie des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, ainsi que les initiatives et projets mis en place en vue de l’insertion du Maroc dans l’économie verte, notamment en matière d’énergie solaire et éolienne, comme en témoigne la mise en route de la station NOOR1.

Pour sa part, le Directeur de l’Institut diplomatique roumain s’est félicité de l’excellence des relations entre la Roumanie et le Maroc et a félicité le Maroc pour sa présidence de la COP22.

Quant au Directeur de l’Observatoire Régional de l’Environnement et du Développement Durable (OREDD), Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, son intervention a porté sur les enjeux climatiques pour le Maroc, les émissions de gaz à effet de serre au Maroc en comparaison avec d’autres pays, le besoin croissant du Maroc en énergie suite à son développement économique, la stratégie de transition énergétique adoptée par le Royaume et sa volonté d’augmenter la part des énergies renouvelables, les contributions au niveau national, ainsi que les investissements nécessaires pour la concrétisation de cette stratégie.

Docteur Temsamani a également a rappelé la portée de l’appel de Tanger et l’importance stratégique du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu le Glorifie, à la COP21, ainsi que le bilan de la participation marocaine à cette conférence.

  1. Temsamani a souligné également les différents enjeux et défis de la COP22 de Marrakech, les stratégies d’adaptation et les plans d’action à mettre en œuvre et l’importance de la phase pré 2020 pour l’application de l’accord de Paris.

Par ailleurs, M. Temsamani a conclu son exposé par la présentation des grands axes de la feuille de route de la présidence marocaine de la COP22.

L’intervention de M. Temsamani a été précédée par la diffusion d’un film sur les défis du changement climatique au Maroc.

 

 

Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/2

3

MAPF 17/06/2016 18:54 – 0156
Roumanie-Maroc-Migration-Conférence=PHOTO=

Cette conférence a été conclue par des recommandations, notamment l’organisation d’une nouvelle conférence avec le CES européen et l’OIM, sur la base de consultations à mener avec tous les CES concernés et l’adoption de formats régionaux et sous régionaux pour les futures rencontres de l’AICESIS.

Quelques 16 délégations comprenant des Présidents, des Secrétaires généraux et des membres de CES de nombreux pays, notamment de l’Algérie, Argentine, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Espagne, Grèce, Jordanie, Liban, Palestine, Italie et la République dominicaine, ont pris part aux travaux de cette conférence.
La session d’ouverture de la conférence a été présidée par M. Florin Costache, Président du CES de Roumanie, M. Agripino Nunez, Président de l’AICESIS, ainsi que M. Patrick Venturini, Secrétaire General de l’AICESIS et a été marquée par l’intervention du Président du Groupe d’étude permanent sur l’immigration et l’intégration du CES européen et les Ambassadeurs du Maroc, du Liban et d’Algérie.3

Ouvrant la conférence, le Président du CES Roumanie a souligné le rôle important des CES-IS, notamment dans la proposition de méthodes et procédures spécifiques pour soutenir les autorités nationales en vue d’éviter l’instabilité sociale et les déséquilibres économiques.

Quant au Président de l’AICESIS, il a émis le souhait que cette conférence permettra une meilleure compréhension de la réalité et a souligné la nécessité de préserver la dignité des migrants et encourager le développement humain, en formulant des suggestions concrètes en vue de les concrétiser.

Parmi les thèmes débattus par les conférenciers figuraient notamment les défis majeurs de la crise de la migration au niveau international et le rôle joué par les CES-IS, le rôle des CES-IS dans le dialogue entre les pays d’origine, les pays de transit et les pays de destination, en particulier concernant l’élaboration d’une position commune sur une démarche fondée sur les droits de l’homme et le dialogue des CES-IS avec les institutions gouvernementales et la société civile des pays d’accueil en vue d’intégrer les immigrants dans les sociétés et sur le marché du travail.-(MAP)-.

AK—–BI
AK
MAP  171854 GMT Juin 2016

Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/1

6

MAPF 17/06/2016 18:54 – 0155
Roumanie-Maroc-Migration-Conférence=PHOTO=

Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/1.

Bucarest, 17 Juin 2016-(MAP)-Une conférence internationale sur thème « la migration en Europe: le rôle des CES-IS face aux défis, responsabilités et solutions », s’est tenue les 16 et 17 juin à Bucarest avec la participation du Maroc.

Cette conférence a été organisée par le Conseil économique et social de Roumanie en partenariat avec l’Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS).
1
Intervenant lors des travaux de cette conférence dont l’objectif est d’examiner les origines du phénomène migratoire, son impact, ainsi que ses instruments de gestion, l’ambassadeur du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El Achchabi, a tenu à féliciter les organisateurs pour la tenue de cette réunion qui porte sur une thématique majeure et d’actualité à savoir la migration. Elle a souligné que le Royaume du Maroc, qui s’est doté d’une politique volontariste en la matière, attache une importance particulière à la question migratoire étant un pays d’origine, d’accueil et de transit de migrants.

Mme El Achchabi a présenté les axes de la politique migratoire lancée sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en précisant que la stratégie nationale s’appuie sur une dimension à forte connotation humaniste.

La délégation marocaine comprenait outre Mme El Achchabi, M. Driss Guerraoui, Secrétaire Général du CESE et Mme Hakima Naji, membre dudit Conseil.

Intervenant au premier jour des travaux de la conférence, M. Guerraoui, a souligné le rôle majeur que devrait jouer les CES-IS dans l’élaboration d’une position commune à l’égard du phénomène migratoire en s’appuyant sur une démarche fondée sur les droits de l’homme et la facilitation du dialogue entre les pays d’origine, de transit et d’accueil.

Il a appelé à la formulation de recommandations et de propositions d’amélioration qui seront une valeur ajoutée au paysage institutionnel dans le strict respect de la dignité des migrants et la lutte contre toutes les formes d’emplois indécents.

Le Secrétaire Général du CESE a également souligné la nécessité de changer d’approche sur la question migratoire pour apporter des solutions adéquates et pertinentes en allant vers les racines profondes de ce phénomène.

M. Guerraoui a proposé, à ce propos, de tenir une autre conférence à Bruxelles avec le CES européen pour faire le diagnostic sur la situation migratoire dans chaque pays et aussi pour déterminer l’approche de cette problématique et mettre en place les bases d’une stratégie pour faire face à ce phénomène. Il a également recommandé la création d’un observatoire des migrants et des réfugiés Europe-Monde Arabe-Afrique et accorder un intérêt à la formation aux métiers de la gestion des flux migratoires.

Quant à l’intervention de Mme Hakima Naji, elle a porté sur l’importance de la terminologie utilisée dans ce domaine en vue d’éviter le développement de messages négatifs chez les populations et l’action déployée par le CESE marocain dans le domaine. Elle a également donné un aperçu sur la situation migratoire au Maroc et son impact.
AK—–BI
AK
MAP  171854 GMT Juin 2016