Intenses contacts à Bucarest du Vice-président de la chambre des représentants Chafik Rachadi avec des responsables roumains

rachadi_3

MAPF 28/11/2015 08:54 – 0030
Maroc-Roumanie=Photo=

Bucarest, 28 Nov 2015-(MAP)-Le Vice-président de la chambre des Représentants, Chafik Rachadi a eu, vendredi à Bucarest, d’intenses contacts avec des responsables roumains en marge de sa participation à la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire de Coopération Economique de la Mer Noire qui s’est tenue du 25 au 27 novembre dans la capitale roumaine.
Outre une rencontre avec le président de la Chambre des Députés du Parlement roumain, M. Valeriu Stefan Zgonfa à qui il a remis une invitation du président de la Chambre des représentants, Rachi Talbi Alami pour effectuer une visite au Maroc, M.Chafik Rachadi s’est entretenu avec la Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Mme Carmen-Liliana Burlacu, qui s’est félicitée des résultats de sa dernière visite de travail au Maroc au cours de laquelle elle a pu constater le niveau de développement exceptionnel atteint par le Royaume.

La Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères s’est dite impressionnée par l’action menée par SM le Roi Mohammed VI, en faveur du développement global du Royaume et par la qualité des stratégies de développement socio-économique du Maroc citant, à ce propos, le Maroc Vert, le plan d’industrialisation, les transports, les routes etc.

Elle a également salué la forte amitié qui existe entre les deux pays, en mettant en exergue l’importance de cette coopération historique entre Rabat et Bucarest.

M. Rachadi s’est, pour sa part, félicité de l’excellence des relations historiques qui unissent le Maroc et la Roumanie, soulignant que la coopération maroco-roumaine, empreinte de respect et de compréhension mutuels, est appelée à se renforcer davantage dans l’intérêt des deux parties.

Il s’est également félicité de la qualité et de la régularité de la concertation et de la coordination politiques entre les parlementaires des deux pays tant au niveau bilatéral que sur le plan multilatéral, à l’instar de l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée.

Le Vice-Président de la chambre des Représentants, qui était accompagné de l’ambassadeur du Maroc en Roumaine, Mme Faouz El Achchabi et du premier conseiller de l’ambassade, Nacim Tourougui, a noté, à ce sujet, que les multiples acquis enregistrés par la coopération bilatérale, associés aux atouts intrinsèques de chaque pays et à la forte volonté politique qui anime notre action commune, sont de solides gages pour le renforcement continu du partenariat multiforme maroco-roumain, notamment dans des domaines à forte valeur ajoutée pour le développement bilatéral.

Il a, par ailleurs, mis en exergue la grande convergence de vues qui existe entre les deux pays au niveau du dialogue politique sur les questions régionale et internationale, en se félicitant de la position favorable de la Roumanie à l’égard de l’intégrité territoriale du Royaume.

En présentant les récents développements liés au Sahara marocain et la dynamique induite par le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, le Vice-Président de la Chambre des Représentants a rappelé les efforts déployés par le Maroc en faveur d’une solution politique négociée et réaliste à ce différend régional, basée sur les paramètres arrêtés par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et sur l’Initiative d’autonomie pour les provinces du Sud.

M. Rachadi s’est entretenu par la suite avec M. Titus Corlatean, sénateur, président de la Commission d’adhésion de la Roumanie à l’espace Schengen et ancien ministre des affaires étrangères de Roumanie, qui a exprimé sa volonté de renforcer la concertation et de la coordination politiques entre les parlementaires des deux pays, notamment dans le cadre de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe et du Parlement européen.

Le Vice-président de la chambre des représentants a tenu ensuite une réunion avec M. Sebastian Grapa, sénateur et Président du Groupe d’amitié parlementaire Roumanie-Maroc, qui a convenu de l’importance d’insuffler une nouvelle dynamique à cette instance de dialogue et de coopération en procédant à une réévaluation institutionnelle et organisationnelle.-(MAP)-.
AK——BI
MAP 281003 GMT nov 2015