Nécessité de renforcer la coopération entre les assemblées parlementaires de la Mer noire et de la Méditerranée (Vice-Président de la chambre des Représentants).

rachidi 3

Bucarest, 26 Nov 2015-(MAP)- Les pays membres de l’Assemblée Parlementaire de la Coopération Economique de la Mer Noire (AP CEMN) et ceux de l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (APM), partagent les mêmes préoccupations et font face aux mêmes défis d’où la nécessité de renforcer la coopération entre les deux parties, a déclaré M. Chafik Rachadi, Vice-Président de la chambre des Représentants.

Intervenant, jeudi à Bucarest, lors de l’ouverture de la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire de Coopération Economique de la Mer Noire, M. Rachadi, qui représente le président de la chambre des Représentants, M. Rachid Talbi Alami, qui préside l’APM, a souligné que les pays membres de l’assemblée Parlementaire de la coopération économique de la Mer Noire et ceux de l’assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée partagent les mêmes préoccupations et ils sont, de surcroît, confrontés aux mêmes défis et problématiques, notamment dans les domaines sécuritaire, l’immigration illégale et la traite des êtres humains. D’où, pour lui, l’urgence d’intensifier les efforts de coopération stratégique entre les pays et les institutions parlementaires pour faire face ensemble et d’un même élan à toutes les menaces.

Le Vice-président de la chambre des Représentants, qui était accompagné par l’ambassadeur du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El Achchabi, a également noté que les parlements membres de cette assemblée se doivent d’inscrire leurs efforts dans le cadre de toutes les initiatives et opérations visant à lutter contre le terrorisme, évoquant, à ce propos, la gravité et l’ampleur des deniers attentats terroristes, notamment ceux ayant secoué récemment la France, un pays ami, membre très actif au sein de l’APM et membre observateur dans l’AP-CEMN.

Tout en condamnant ces actes abjects, « nous réaffirmons notre solidarité avec la France et les autres pays ayant été touchés par des attentats terroristes que condamnent les religions et les valeurs humaines », a-t-il dit. M. Rachadi a également plaidé pour un élargissement du champ de dialogue entre les deux assemblées pour englober d’autres espaces, principalement la zone euro-méditerranéenne, le monde arabe et l’Afrique.

Outre l’implication des parlementaires dans les questions sécuritaires et de la lutte contre le terrorisme, M. Rachadi a aussi souligné que les élus de la Nation ont également le devoir de promouvoir les projets de développement humain selon une vision prospective et participative.

L’Assemblée parlementaire de la Coopération économique de la mer Noire a été créée le 26 février 1993 par les Présidents des Parlements des Etats membres de la Coopération économique de la mer Noire, organisation qui rassemble aujourd’hui douze pays (Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bulgarie, Géorgie, Grèce, Moldavie, Roumanie, Russie, Serbie, Turquie et Ukraine).

L’AP-CEMN compte plus de 70 parlementaires et tient deux sessions plénières annuelles. Les Présidents des assemblées parlementaires des Etats membres exercent à tour de rôle la présidence de l’Assemblée pour un mandat de six mois.

Elle vise à assurer la compréhension et l’adoption par les peuples des idéaux et des objectifs de la Coopération économique de la mer Noire, de fournir un cadre juridique à la coopération entre pays membres dans les domaines économique, commercial, social, culturel et politique et de promulguer les lois nécessaires pour la mise en œuvre des décisions prises par les chefs d’Etat et de Gouvernement ou par les ministres des affaires étrangères, ainsi que d’apporter son concours aux Parlements nationaux afin de consolider la démocratie parlementaire.-(MAP)-.

SR-AK—–BI
MAP 261830 GMT nov 2015