Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/1

6

MAPF 17/06/2016 18:54 – 0155
Roumanie-Maroc-Migration-Conférence=PHOTO=

Participation du Maroc à Bucarest à une conférence internationale sur la Migration en Europe/1.

Bucarest, 17 Juin 2016-(MAP)-Une conférence internationale sur thème « la migration en Europe: le rôle des CES-IS face aux défis, responsabilités et solutions », s’est tenue les 16 et 17 juin à Bucarest avec la participation du Maroc.

Cette conférence a été organisée par le Conseil économique et social de Roumanie en partenariat avec l’Association Internationale des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires (AICESIS).
1
Intervenant lors des travaux de cette conférence dont l’objectif est d’examiner les origines du phénomène migratoire, son impact, ainsi que ses instruments de gestion, l’ambassadeur du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El Achchabi, a tenu à féliciter les organisateurs pour la tenue de cette réunion qui porte sur une thématique majeure et d’actualité à savoir la migration. Elle a souligné que le Royaume du Maroc, qui s’est doté d’une politique volontariste en la matière, attache une importance particulière à la question migratoire étant un pays d’origine, d’accueil et de transit de migrants.

Mme El Achchabi a présenté les axes de la politique migratoire lancée sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en précisant que la stratégie nationale s’appuie sur une dimension à forte connotation humaniste.

La délégation marocaine comprenait outre Mme El Achchabi, M. Driss Guerraoui, Secrétaire Général du CESE et Mme Hakima Naji, membre dudit Conseil.

Intervenant au premier jour des travaux de la conférence, M. Guerraoui, a souligné le rôle majeur que devrait jouer les CES-IS dans l’élaboration d’une position commune à l’égard du phénomène migratoire en s’appuyant sur une démarche fondée sur les droits de l’homme et la facilitation du dialogue entre les pays d’origine, de transit et d’accueil.

Il a appelé à la formulation de recommandations et de propositions d’amélioration qui seront une valeur ajoutée au paysage institutionnel dans le strict respect de la dignité des migrants et la lutte contre toutes les formes d’emplois indécents.

Le Secrétaire Général du CESE a également souligné la nécessité de changer d’approche sur la question migratoire pour apporter des solutions adéquates et pertinentes en allant vers les racines profondes de ce phénomène.

M. Guerraoui a proposé, à ce propos, de tenir une autre conférence à Bruxelles avec le CES européen pour faire le diagnostic sur la situation migratoire dans chaque pays et aussi pour déterminer l’approche de cette problématique et mettre en place les bases d’une stratégie pour faire face à ce phénomène. Il a également recommandé la création d’un observatoire des migrants et des réfugiés Europe-Monde Arabe-Afrique et accorder un intérêt à la formation aux métiers de la gestion des flux migratoires.

Quant à l’intervention de Mme Hakima Naji, elle a porté sur l’importance de la terminologie utilisée dans ce domaine en vue d’éviter le développement de messages négatifs chez les populations et l’action déployée par le CESE marocain dans le domaine. Elle a également donné un aperçu sur la situation migratoire au Maroc et son impact.
AK—–BI
AK
MAP  171854 GMT Juin 2016