Vers l’établissement d’un partenariat entre Bucarest et Rabat

entete

COMMUNIQUE DE PRESSE

MAP

Vers l’établissement d’un partenariat entre Bucarest et Rabat

MAP/ 29.11.2013/21h30

Bucarest, 29 nov. 2013 (MAP) – Le maire de Rabat, Fathallah Oualalou, actuellement en visite en Roumanie, s’est entretenu avec le maire de Bucarest, Sorin Mircea Oprescu, de l’établissement d’un partenariat entre les capitales marocaine et roumaine, indique vendredi un communiqué de l’ambassade du Maroc en Roumanie.

Lors de cet entretien, qui s’est déroulé en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El Achchabi, les deux maires se sont félicités des liens historiques et des relations excellentes existant entre les deux pays. MM. Oualalou et Oprescu ont, tour à tour, présenté les principales réalisations accomplies dans leurs villes respectives, notamment en ce qui concerne la gestion des affaires afférentes à leurs cités. Ils ont également convenu de préparer un projet de jumelage entre Rabat et Bucarest, qui sera signé ultérieurement.

Le maire de Rabat s’est entretenu, en outre, avec le secrétaire d’Etat roumain aux affaires globales au ministère des affaires étrangères, Mihai Dobre, de l’état actuel des relations dans tous les domaines entre les deux pays, marquées par des échanges de visites dont la dernière en date remonte au 10 novembre dernier suite à un séjour de cinq jours en Roumanie d’une délégation des groupes d’amitié parlementaire Maroc-Roumanie.

Le Secrétaire d’Etat roumain a exprimé sa « très grande satisfaction » quant au niveau excellent des relations politiques maroco-roumaines et souligné la volonté de son pays de développer davantage les rapports économiques et culturels entre les deux pays. Il a également exprimé le soutien de son département au renforcement de la coopération entre Rabat et Bucarest.

M. Oualalou a, pour sa part, donné un aperçu des réformes constitutionnelles et politiques menées par le Maroc sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, mettant l’accent particulièrement sur la stabilité du Royaume où le pluralisme politique, la tolérance et la diversité culturelle sont garanties. Il a en outre exprimé son souhait de voir le Maroc et la Roumanie, qui sont liés par l’espace euro-méditerranéen, diversifier leurs relations bilatérales.

Le maire de Rabat s’est entretenu par la suite avec le président du groupe d’amitié parlementaire Roumanie-Maroc et sénateur de Brasov (ville située au centre du pays), Sebastian Grapa. Lors de leur rencontre, MM. Oualalou et Grapa ont abordé plusieurs questions liées aux relations entre le Maroc et la Roumanie, notamment la coopération parlementaire et les réformes politiques et économiques au Maroc.

Ces entretiens se sont déroulés en présence de Karima Labar, chef de la division de la coopération à la mairie de Rabat et de Khalid Dirhoussi, ministre conseiller à l’ambassade du Maroc à Bucarest. (MAP).

AK—BI.